Jean-Philippe Collard-Neven
Pianiste classique et jazz, compositeur, improvisateur
 
 
       
 

    Le duo Royer/Collard-Neven (Vincent Royer (F) et Jean-Philippe Collard-Neven (B)) se rencontrent en 1998 alors qu’ils participent à une tournée européenne de l’Ensemble Musiques Nouvelles. Quelques conversations passionnées plus tard, un duo est né. Beaucoup d’éléments les rapprochent : leur engagement dans toutes les musiques d’aujourd’hui, un intérêt pour les résonances entre la musique et d’autres formes d’expression, leur éclectisme.
À eux deux, ils couvrent un très large spectre de différentes pratiques musicales. Interprètes des plus grands compositeurs d’aujourd’hui mais également découvreur de nouveaux talents, jazzman, musicien d’orchestre, accompagnateur de chanson française, expériences dans la sphère électro, compositeurs ou improvisateurs pour le théâtre, la danse, le cinéma muet, ils participent également tous deux à des projets incluants la littérature ou la poésie.
      
    En 2000, le 25e anniversaire de la mort de Chostakovich leur donne l’occasion d’interpréter son oeuvre ultime, la sonate pour alto et piano, en présence d’un de ses derniers élèves, Viktor Kissin. Celui-ci accepte rapidement le projet de lui-même écrire une sonate pour le duo. C’est le début d’une série de commandes parmi lesquelles il y aura Suzanne Giraud, Jean-Pierre Deleuze, Jean-Luc Fafchamps, Vinko Globokar, Michaël Riessler, David Shea, Fabrizio Cassol, le plasticien Bob vershueren qui compose des bandes sonores à partir de manipulations de végétaux sur lesquelles le duo improvise.

       Depuis 2003, le duo travaille en collaboration avec le Centre de Formation et de Recherches Musicales de Wallonie (CRFMW) qui les suit dans leur travail et fournit aux compositeurs une assistance technique dans la réalisation des parties électroniques.

       C’est au début 2003 que le duo propose à Luc Ferrari de leur écrire une pièce pour alto, piano et sons mémorisés. Vincent Royer l’avait rencontré l’année précédente à Chicago et avait été très impressionné par sa musique. De prime abord, le projet ne l’emballe pas. Il privilégie l’écriture pour grand ensemble qui, lui semble-t-il, traduit mieux ses aspirations musicales. Mais plus tard, il reprend contact avec le duo car il a finalement entamé une composition à leur intention : Rencontres Fortuites. Rapidement, le Festival Why Note à Dijon se montre intéressé d’accueillir la création mondiale de l’oeuvre ainsi qu’une autre création de David Shea. Tout ce petit monde passera une semaine à Dijon au mois de novembre 2003 dans une atmosphère d’échange, de rencontre et de travail extrêmement féconde. Il en résultera des liens d’amitiés forts. Avec Luc, Brunhilde son épouse, David Shea et toute l’équipe du festival. L’expérience est si riche que Luc compose dès le début 2004 une seconde pièce pour le duo, Didascalies, que celui-ci créera à Bruxelles en mai de la même année. Guy-Marc Hinant, du label Sub Rosa, assiste au concert. C’est là que naîtront les projets du présent cd ainsi que celui de l’enregistrement de The Book of Scenes, de David Shea, en trio avec le compositeur au sampler. Le cd Ferrari se fera en coproduction avec la Radio de Brême où seront enregistrées Rencontres fortuites et Didascalies. Ensuite, une nouvelle version de Tautologos III sera enregistrée et mixée à la Muse en Circuit, studio de composition électroacoustique et de création radiophonique fondé par Luc en 1982. Luc dirige et sculpte littéralement cet enregistrement en dirigeant des improvisations, cherchant avec les interprètes les sons et les textures, règle minutieusement avec l’ingénieur son Christophe Hauser – complice de longue date – les transformations des effets. Dans la cabine, discrète, Brunhilde donne son avis, toujours juste et participe pleinement à cette création qui sera la dernière de Luc, en ce début juillet 2005.

       Le film réalisé par Guy-Marc Hinant témoigne de ces instants privilégiés.

 
 

Deux albums chez   SUB ROSA



Luc Ferrari face à sa Tautologie (sr261)
1 CD + 1 DVD

  The Book of Scenes (sr224)
     
Rencontres fortuites (extrait)
  OM Chapelle
Tautologos (extrait)
  Prepared
    Air jungle
    Exotique
chez   FUGA LIBERA   Alternation
  Chase
  Elegy
 
     
Jean-Luc Fafchamps, Lignes...
sur ce cd figure la pièce Z écrite à l'intention du duo pour alto, piano et live electronic
   
     
 
Prochainement, le duo enregistrera pour le label CYPRES la pièce Anima Libera du compositeur Fabrizio Cassol
     
Z        
« Depuis plusieurs années déjà, je suis attentivement l’évolution de ces deux jeunes musiciens peu ordinaires. Car Vincent Royer et Jean-Philippe Collard-Neven possèdent une qualité du musicien particulièrement précieuse : ils ne font pas la différence entre la musique et celui qui l’interprète. Leur démarche est une recherche de la vérité qui transforme une partition en une expérience émouvante de la réalité. C’est dans ce sens que je vois la confirmation de leur duo passer par l’épreuve la plus exigeante : la sonate pour alto et piano de Dmitri Chostakovich. C’est avec joie que je prends part à leur projet d’une série de créations en leur écrivant une sonate, car je vois en Jean-Philippe Collard et Vincent Royer les porte-paroles les plus authentiques. »

Viktor Kissine
 
 
Luc Ferrari face à sa tautologie
extrait du film de Guy-Marc Hinant et Dominique Lohlé