Jean-Philippe Collard-Neven
Pianiste classique et jazz, compositeur, improvisateur
 
 
 
solo
 
 
 
 
compositions
     
 
Nederlands         Français
 
 

Pianiste, compositeur et improvisateur belge né en 1975. Jean-Philippe Collard-Neven mène un parcours de musicien atypique où se côtoient musique classique, contemporaine, jazz, improvisation, chanson française, électro, théâtre, danse, arts plastiques, cinéma et littérature.

Au contraire d'un éclectisme « touche-à-tout », cette diversité est chez lui l'expression d'une même passion, d'un même état d'esprit d'ouverture qui tend au décloisonnement et tisse des liens entre les styles, les genres et les époques. Dès son enfance, Jean-philippe Collard- Neven apprend sur les genoux de son papa des airs de jazz, des chansons, et rejoue d'oreille les musiques de films qui le fascinent. Avoir appris à improviser et à jouer d’emblée sans partition va être fondateur de son rapport au son et à la musique. Celle-ci sera toujours pour lui un acte profondément instinctif et naturel que l'apprentissage académique ne sera pas parvenu à dénaturer. Et cet apprentissage spontané ne fera jamais la différence entre "grande" et "petite" musique. Toute musique qui le touche est bonne à jouer, la générosité d'un groupe de rock n'ayant rien à envier à celle d'un quatuor à cordes.

Pianiste de l’Ensemble Musiques Nouvelles de 1997 à 2003, Jean-Philippe Collard- Neven joue également avec le groupe Art Zoyd (France), l’Ensemble 88 (France), le Chœur de chambre de Namur, l’Orchestre de chambre de Wallonie, l’Orchestre philharmonique de Lille, de Filharmonie (Anvers), Ictus... Il tisse également des liens privilégiés avec le Quatuor Danel, le Quatuor Debussy, le violoncelliste français Fabrice Bihan, l’altiste Paul Declercq, l’altiste français Vincent Royer (2 cd’s et 1 vinyle chez SUB ROSA), la violoncelliste québequoise Emilie Girard-Charest, le baryton-basse José van Dam, Laure Delcampe, Elise Gäbele, les jazzmen Jean-Louis Rassinfosse, Fabrice Alleman, Philippe Catherine, Bart Quartier, Fabrizzio Cassol, Xavier Desandre-Navarre, les québecquois Jean Derome, Pierre Tanguay, Helmut Lipsky, Michel Donato, les chefs d’orchestre Patrick Davin et Pierre Bartholomée, les compositeurs Jean-Luc Fafchamps (1 cd chez FUGA LIBERA), Claude Ledoux, Benoît Mernier, Luc Ferrari, David Shea, Horatiu Radulescu, Bruno Mantovani, Vinko Globokar, Michel Gonneville, Jean-Pierre Deleuze, Fabian Fiorini...

En théâtre, il collabore avec les metteurs en scène Geneviève Damas, Pietro Pizzuti, Claire Gatineau, Jeanine Godinas, Ariane Buhbinder, Valérie Cordy, Didier de Neck, Ingrid von Wantoch Rekowski, Martine Godard...

Il collabore également avec le plasticien Bob Verschueren, la peintre française Diane de Valou, le peintre-cinéaste canadien Jean Detheux.

Il compose ou improvise des musiques pour des auteurs tels que François Emmanuel, Jean-Luc Outers, Dimitri Verhulst, Tom Lannoye, Marcel Moreau, Alain Spièss, Eugène Savitzkaia...

Il compose la musique du documentaire l’Or Bleu de Damien de Pierpont et composera pour ce dernier la musique d’un long métrage d’animation qui est en préparation.

Il accompagne régulièrement des séances de cinéma muet. Récemment il joue la musique originale composée par Gaston Paulin pour les pantomines d’Emile Reynaud, le précurseur du cinéma.

Il réalise également des installations sonores où il se sert de sons qu’il enregistre en « field recording » et qui servent ensuite de support à des concerts qu’il donne par exemple au Musée Ingres de Montauban, dans le Passage Pommeraye à Nantes, à la Raffinerie (Bruxelles) lors d’Ars Musica 2012.

Les musiques de Jean-Philippe Collard-Neven ont été utilisées à plusieurs reprises par le cinéma en France, au Japon et en Allemagne. Ses musiques pour le théâtre et le cinéma font l’objet d’une production discographique parue chez Sub Rosa (Incidental Music).

Depuis 2003 il construit une relation forte avec le contrebassiste de jazz Jean- Louis Rassinfosse. Après deux cd’s enregistrés en duo pour le label FUGA LIBERA, il entament une série de collaborations fructueuses avec différents artistes. D’abord avec Fabrice Alleman et Xavier Desandre-Navarre avec lesquels ils enregistrent le cd Braining Storm également chez FUGA LIBERA, ensuite avec le baryton-basse José van Dam pour un projet autour de Carlos Gardel (un cd est en préparation), ils jouent actuellement en sextuor avec le quatuor Debussy dans un répertoire original. Ils collaborent aussi avec le Quatuor Danel, le violoncelliste Fabrice Bihan, le vibraphoniste Bart Quartier, le flûtiste Pierre Bernard.

Comme pianiste autant que comme improvisateur et compositeur, il se produit dans de nombreux festivals en Belgique, France, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Pologne, Espagne, Tunisie, Chili, Mexique, Pérou, Canada, Japon...

Depuis quelques années, Jean-Philippe Collard-Neven développe des liens particuliers avec certains pays, notamment le Canada où il joue avec de nombreux artistes locaux, enseigne au Conservatoire de Montreal et enregistre des cd’s. Il se produit également au Japon où il est produit par le label FLAU qui organise également ses tournées. Il enregistre un cd à Osaka en juin 2011 avec l’artiste électronique japonais AUS.

Premier prix au concours Dexia en 1993. En 2003 l’Union des Compositeurs belges lui décerne le trophée FUGA pour son activité en faveur du répertoire belge. Il reçoit en 2008 l'Octave de l'artiste de l'année. Coup de cœur de l’Académie Charles Cros pour le cd Didascalies consacré aux œuvres de Luc Ferrari. On peut l’entendre sur une quinzaine de productions discographiques et de nombreux enregistrement radiophoniques et télévisuels.

Depuis quelques années, Jean-Philippe Collard-Neven entretient un lien privilégié avec la scène québecquoise. Il s’y produit entre autres ene trio avec Jean Derome et Pierre Tangua. Leur collaboration, qui les a ammenés à se produire au OFF jazz Festival de Montreal et au Festival de Jazz de Québec a fait l’objet d’un enregistrement (qui n’est pas encore sorti). Il joue actuellement en trio avec Michel Donato et le violoniste Helmut Lipsky et forme enfin un duo avec la violoncelliste classique Emilie Girard-Charest. Ce duo a déjà inspirés quelques compositeurs tels que Michel Gonneville, Jean-Pierre Deleuze ou encore le belge Jean-Luc Fafchamps dont ils créent une grande triologie en octobre 2013.

Jean-Philippe Collard-Neven est professeur de Musique de Chambre et d’improvisation au Conservatoire Royal de musique de Mons. Il y développe de nombreux

projets donnant l’occasion aux étudiants de se frotter au monde du théâtre, du cinéma des arts plastiques et de la littérature. Il organise divers événements pédagogiques dans le cadre du Festival Ars Musica, le Grand Hornu, l’Espace Senghor à Bruxelles, la maison de la Culture de Rambouillet, le Baobab Théâtre, la Chapelle de Boendael...

Dans le cadre de Master-classes, il invite à Mons des artistes tels que Michel Gonneville, Vinko Globokar, Jean-Louis Rassinfosse, Jean Detheux, Marc Herouet...

Jean-Philippe Collard-Neven a également enseigné au Conservatoire de Montreal, au Conservatoire de Lima, au PESM de Dijon, au Conservatoire de Bruxelles. Il a animé des semaines musicales avec des enfants issus d’écoles à discrimination positive organisées dans le cadre des projets soutenus par la COCOF à la Maison Autrique à Schaerbeek.

        (haut)